top of page

Rencontre avec "Fronteras"!


Nous vous présentons « Fronteras », une peinture acrylique abstraite (81 x 102cm) créée en novembre 2017. « Fronteras », mot espagnol pour « Frontières », un mot ou une thématique devenue si fondamentale et tout aussi si triviale. Frontiers, الحدود, Frontières, 边界, Fronteras, सीमाओं, quel que soit le langage utilisé, les questions qui subsistent sont : où commencent les frontières ? Où en sommes-nous ? Entre les rochers et le sable jaune ? S'agit-il de clôtures ou d'infractions ? Partageons-nous le terrain, l'ambiance ? Est-ce que nous traçons des lignes juste pour être juste? Un dessin, une carte, un planisphère ? Une idée, une lacune, une envie de partager ?

Et tandis que l'on assiste à des combats de terres, que les frontières se transforment en épées à double tranchant et que la notion de territoire se rapproche de l'abstraction, le vent est toujours là soufflant d'un côté ou de l'autre pour nous permettre de danser, de nous installer ou de nous faufiler. et hors des sentiers et des forêts, des déserts et des rues, des villes et des pays.

"Fronteras" est de montrer que nous vivons dans un monde où les chemins de millions de personnes se croisent chaque jour. Tout comme un. Enchevêtré. Et le destin nous pousse à être là où nous sommes. La Terre est vaste et accueillante. Où est votre maison ? Et qu'est-ce que la maison ? Un endroit où vivre? Un abri? Votre lieu de naissance. Je crois que la Terre est une maison pour tous et toujours généreuse. Cette peinture s'épanouit pour célébrer la diversité et l'abondance. Strates de couleurs. Strates d'histoires. Desiderata, communautés et souvenirs accumulés.

"Fronteras" est une tentative de capturer cet espoir et cet aperçu de bonheur que nous souhaitons tous partager. On se perd dans un labyrinthe de merveilles. Nous voulons trouver notre chemin d'entrée et notre sortie. Voulons-nous vivre dans un monde où nous sommes obsédés par le concept de limites ? Voulons-nous constamment avoir des frontières ou des limites injustifiées que nous ne franchissons pas ? C'est quoi aller trop loin ? Qu'est-ce qu'être trop près ? Je suis d'accord avec le concept de partage où chacun devrait avoir sa part. Je comprends la nécessité de mettre en place des cadres et des règles durables pour éviter d'aller au-delà des limites de la folie et de la brutalité. Mais qui a fixé les règles ? Personne? Tout le monde?

Je fais partie de ces grands croyants que la vie réside dans le mouvement et si nomades que nous sommes, nous avons été conçus pour être et vivre librement à travers le mouvement. Un clignement, un sourire, un regard, un pas et voilà un corps qui s'exprime dans l'espace. Un souvenir, une pensée, un rêve, une vision et votre conscience commence également à se déplacer de gauche à droite.

Et si au-delà des frontières et par le mouvement il y avait un nouveau voisin ou un nouvel arbre, un nouveau mur, une nouvelle mer, un nouveau ciel une nouvelle feuille, un nouveau toi, un nouveau moi, une nouvelle vie, une nouvelle clé. Soyons libres d'ouvrir et de franchir ces portes. Ils cachent des horizons prometteurs. Utopie? Ton appel. Le mien dit la paix, l'amour et les couleurs.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Postes en vedette
Messages récents